La fédération du MOC de Verviers vient d’élire à une large majorité son nouveau président, Denis Gobert. Cette élection s’inscrit dans le renouvellement en cours à la tête du MOC de Verviers puisque début d’année, Philippe Taquet devenait le nouveau Secrétaire fédéral du MOC en remplacement de Paul Blanjean.

La nouvelle équipe entend redynamiser l’action du MOC sur Verviers autour de trois enjeux prioritaires :

1. Le renforcement du lien avec l’ensemble des organisations constitutives du MOC : la Mutualité chrétienne, la CSC, les Equipes populaires, la JOC et Vie Féminine.

2. Valoriser et fédérer l’action des différentes asbl qui gravitent autour du MOC : Le CID, Croc’Espace, Revert, l’Espace 28, RAIDS… Des associations qui répondent à de véritables besoins au niveau de notre arrondissement que ce soit en matière d’insertion socioprofessionnelle, d’accueil des personnes d’origine étrangère, d’interculturalité, de développement durable, d’accès à l’énergie, d’accueil de la petite enfance…

3. Renforcer son action en matière d’éducation permanente à travers l’information, l’animation, la sensibilisation et la formation sur des enjeux culturels, économiques, sociaux et politiques.

Plus que jamais dans un contexte de crise économique, le MOC et ses militants entendent favoriser l’émergence d’un modèle de société plus juste, solidaire et durable. Une société qui donne les conditions à chacune et chacun de s’épanouir et de mener une vie digne en tenant compte des limites physiques de notre planète. Un projet de société qui passe par plus d’égalité.

« Dans cette période de crise que nous connaissons ou subissons toutes et tous, il est important de pouvoir mettre en avant nos valeurs, explique Denis Gobert. Ces périodes d’incertitudes, de doutes et de suspicions sont, en effet, propices à des crises d’identité qui se traduisent souvent par la montée du populisme, soit au travers de partis politiques, soit par des comportements de repli sur soi et de rejet de l’autre ! Il nous appartient comme militants des organisations du MOC de rappeler que l’on ne sortira pas de la crise en stigmatisant les étrangers et les plus pauvres. Il s’agit aussi de rendre possible un projet économique et social qui donne confiance et espoir aux citoyens. »

«  La crise dans laquelle nous sommes plongés est avant tout une crise de la répartition des richesses qui a conduit à un creusement des inégalités sans précédent, rappelle Philippe Taquet. Avec l’enjeu climatique et environnemental, la question des inégalités est le grand défi pour les années à venir. En Europe, 25% de la population européenne est pauvre. Dans des pays comme la Grèce ou l’Espagne, le chômage des jeunes atteint 50% ; ce qui est socialement inacceptable, économiquement intenable, politiquement irresponsable. En Allemagne, le nombre de travailleurs pauvres (7 millions) a explosé à la suite des réformes du marché du travail de Gerard Schröder. Un modèle générateur de pauvreté que l’on tente pourtant de généraliser à l’ensemble de l’Union européenne. Aujourd’hui l’austérité n’est pas la solution, elle est le problème. Il faut arrêter d’être dans le déni de la réalité. »

Bio express

Denis Gobert est assistant social de formation. Il est entré à la CSC en 1998 au service chômage de la CSC Verviers et Région de Langue Allemande. Quelques temps plus tard, il devient Permanent Jeunes CSC, puis Permanent à la CNE de Liège depuis septembre 2003. Retour à Verviers en avril 2005 comme vice-président francophone, puis Président de la fédération depuis 2007. Il vient d’être élu Président du MOC de Verviers.

Philippe Taquet est journaliste de formation. Issu du mouvement altermondialiste, il a commencé à militer dans le mouvement ATTAC qui proposait une taxation sur les transactions financières. Permanent au MOC-CIEP de Liège pendant 5 ans, il a été ensuite appelé à travailler au MOC national comme attaché de presse et responsable des questions européennes.