image001
Nous apprécions utiliser les fonctions collectives: crèches, écoles, hôpitaux, justice, culture, équipements de transports, … Nous en revendiquons l’augmentation quantitative et l’amélioration de la qualité. Pour financer tout cela, l’impôt est incontournable. Pourtant, personne ne semble très heureux de la contribution qu’on lui demande de faire. De l’impôt, on exige toujours plus : impacter le développement économique, influencer les comportements, lutter contre l’engorgement automobile…

Subsiste-t-il une marge pour une politique fiscale au niveau des Etats dans un contexte européen de plus en plus (dé)régulateur ? Comment les choses se présentent-elles entre le fédéral, les Régions et les Communautés après la 6e réforme de l’Etat ?

Aujourd’hui, toutes les forces disent vouloir la réforme fiscale : quels contenus faut-il lui donner pour qu’elle soit juste, redistributive et efficace ? De tout ce qui circule, comment distinguer les fausses bonnes idées des vraies ?

Télécharger le programme complet ici…

Vous pouvez vous inscrire à la semaine sociale 2014 via le site du MOC : http://www.moc.be/