En ce jour, le MOC a avant tout une pensée pour les nombreuses victimes et leurs proches. 
Les attentats qui ont touché Bruxelles ce mardi 22 mars sont d’une lâcheté sans nom. Il s’agit d’actes criminels odieux, que rien ne justifie. Tout comme rien ne justifie les attaques de ces derniers mois à Paris, Ankara, Ouagadougou, Beyrouth, Damas ou Bagdad.
Si la tristesse, la colère et la peur sont les sentiments qui dominent après de tels événements, il est de notre devoir à tous de ne pas tomber dans le piège tendu par les terroristes. Leur but est de faire régner la terreur, mais aussi de diviser. 
Or, c’est ensemble, dans l’unité, que nous arriverons à surmonter ces épreuves. Grâce à ces valeurs essentielles que sont la tolérance, le dialogue et la solidarité. Puissent-elles nous guider, loin de la haine, vers des réponses appropriées. Pour reconstruire un monde meilleur.

Christian Kunsch, président du MOC

Christian Kunsch